L’idée

L’idée

Le but des Enfants de Madaifu n’a toujours été que de venir en aide aux enfants déshérités. La nécessité de s’impliquer dans d’autres projets est venue du dénuement que nous avons rencontré dans les maisons et les écoles ainsi que de la demande des directeurs de petites écoles primaires de campagne.
C’est ainsi que Les Enfants de Madaifu se sont trouvés en train d’acheter des ballons, des cordes à sauter, des cartes pour décorer les murs nus des classes et rendre la vie scolaire plus agréable, puis en train d’installer des poêles, des lits superposés, des cantines… Un jour un directeur de collège nous a parlé du problème d’hygiène qui affectait les études de ses collégiens : deux années de suite il avait dû fermer les dortoirs qui logent plus de la moitié des élèves en raison d’une épidémie de gale… Un projet était né. Il s’est concrétisé en juin 2011 avec l’ouverture de la Maison des douches à Shanmen.

 

Dans les écoles

Dans les écoles

Dortoirs

Guanshan (Gansu) est un petit village de montagne très pauvre et isolé; la route qui y mène est en terre et en mauvais état. C’est la seule école primaire (80 enfants) a 15km a la ronde et une dizaine d’enfants ne pouvaient pas rentrer chez eux tous les soirs. Sans dortoir, ils étaient contraints de louer des lits de fortune chez les villageois des environs. L’association a, dans un premier temps installé 5 lits superposés dans une pièce. La question des repas s’est ensuite posée.

Depuis mars 2008, l’association a équipé l’école d’une cuisine pour leurs écoliers et instituteurs qui restent pendant la semaine dans le dortoir.

100 € par mois sont nécessaires à l’achat de farine, d’huile et de viande. Le bouche à oreille dans les villages et l’implication du directeur ont permis d’accueillir 10 enfants supplémentaires à la rentrée 2008. Sans ce dortoir et sa cuisine, ils ne seraient pas scolarisés : leurs maisons sont trop éloignées de l’école.
L’association « A pleines mains » (à Shanghai) a pris en charge les frais de nourriture de 10 enfants pour un an et l’achat de 2 tonnes de charbon pour chauffer le dortoir.

 

 

Terrain de basket

Depuis le mois de mai 2008, le terrain de basket de l’école de Shanmen (Gansu) est terminé. Une subvention de l’ambassade de France à Pékin a permis cette construction attendue par les 400 enfants de l’école primaire.

Aide d’urgence

A la suite du tremblement de terre du 12 mai 2008, nous avons été amenés à faire des réparations chez trois enfants, à réparer le mur d’enceinte de l’école primaire de Gaoqiao, les toilettes de l’école de Xuantou et à refaire la toiture et les plafonds de l’école de Nanshan.  Les autorités locales étant submergées de demandes et ayant du mal à faire face, l’aide nationale comme internationale s’étant concentrée sur l’épicentre du séisme, au Sichuan, elles ont fait appel à l’association.

 

 

 

                                                                  L’école de Nanshan,

sous tente après le tremblement de terre.

 

 

 

Hygiène

La Maison des Douches de Shanmen – Ouverte en Juin 2011
En réponse à la demande d’un directeur d’école à Shanmen et à un vrai besoin : ce bourg de 2500 habitants ne possèdait pas d’équipement sanitaire public et les habitations sont sans salle de bain. En tenant compte de la population des villages environnants, 5 000 personnes, 4 écoles primaires et un collège sont concernés.
Ce projet a été mené bénévolement par l’architecte Benjamin Beller, agence BaO (www.bao-a.com).
Une conception éco-logique : savoir-faire locaux, matériels naturels, panneaux solaires, épuration des eaux usées par les plantes…
Le projet est ambitieux : 2 bâtiments de 12 douches chacun (hommes / femmes), reliés par une serre,  espace commun, ludique,  ouvert sur l’extérieur et conçu comme une  « place de village » où enfants et habitants pourront se retrouver.
Le chantier a démarré en août 2010 et l’inauguration a eu lieu le 10 juin 2011. Le coût total du projet est estimé à 50 000€ couverts aujourd’hui à 75% grâce à la générosité de la Fondation Véolia (16 000€), l’Agence Française de Développement –  bureau de Pékin  (5 000€) et d’un investisseur Hongkongais (16 500€).
Ce projet a  obtenu la mention honorable au concours d’architecture « Urbaninform »
au MOMA à New-York, le 10 décembre 2010.
Visionnez la présentation architecturale et technique :  http://www.urbaninform.net/ 
                                                                                             > compétition 2010